Script
Lib-expression, le portail | Actualité automobile | Actualité moto | Gagner au loto, keno, euromillions, oxo
Les sites alsaciens
Accueil | Nous contacter
A voir : les villes et villages alsaciens, les sites naturels, antiques et historiques, les châteaux...
Référence : histoire | géographie | tradition | maison alsacienne | gastronomie | vignoble
Venir en Alsace
voyages et séjours
Veillant sur l'antique cité médiévale, les trois Ribeaupierre : Saint Ulric, Giersberg, Haut Ribeaupierre.

Saint Ulric

Château de Ribeauvillé, le Saint Ulric est érigé au XIIé sur un roc à 250m d'altitude et donné par Frédéric de Hohenstaufen à l'évêque de Metz qui l'inféode aux Ribeaupierre. Ceux-ci en restent maîtres jusqu'à leur extinction, fait rare. Rodolphe de Habsbourg y est reçu royalement en 1281. Mais en 1287 il y assiège Anselm II de Ribeaupierre, en vain... s'en suivent cinq années de guerres, escarmouches et représailles. Anselm va jusqu'à prendre Colmar en 1293. C'est est trop: Adolphe de Nassau assiège Grand Ribeaupierre, le réduit, emprisonne Anselm jusqu'en 1296 qui, libéré, ne règne plus que sur Haut-Ribeaupierre.

En 1378 Brunon de Ribeaupierre engage Saint Ulric au Comte de Sarrewerden, puis il passe au comte Jean de Lupfen (1398). Le déclin du château commence en 1516 lorsque les Ribeaupierre s'installent dans un nouveau palais à Ribeauvillé. Il accueillera surtout dans sa chapelle Saint Ulric pèlerins et éclopés. La date et les circonstances exactes de sa ruine demeurent inconnues. Il reste de la ruine une superbe salle des chevaliers et un puissant donjon carré à bossages.

Info pratique :

Les prochaines manifestations

Retour à l'annuaire des sites alsaciens