Script
Lib-expression, le portail | Actualité automobile | Actualité moto | Gagner au loto, keno, euromillions, oxo
Les sites alsaciens
Accueil | Nous contacter
A voir : les villes et villages alsaciens, les sites naturels, antiques et historiques, les châteaux...
Référence : histoire | géographie | tradition | maison alsacienne | gastronomie | vignoble
Venir en Alsace
voyages et séjours
Le Lingekopf durant les combats.

Le Linge

Sur le territoire de Hohrod se situent trois hauteurs pour la conquête desquelles la folie de la guerre a sacrifié plus de 20 000 hommes lors des combats de l'année 1915: L'état major Français décide la prise de Munster... et préalablement celle des sommets dominant le cirque au fond duquel est blottie la ville. Sommets que les Allemands ont fortifiés par un réseau de tranchées bétonnées, fortins et abris.

Avril 1915: une première tentative française échoue. En juin, l'offensive se concentre sur Metzeral et Sondernach dont les ruines sont occupées par la 47è division d'infanterie au prix de la perte de 6 800 hommes. Munster est à la portée des Français. Mais l'Etat Major veut la prise de la ville par les hauteurs nord: le Lingekopf, le Schratezmaennele et le Barrenkopf.

Le 20 juillet 1915 les chasseurs français partent à l'assaut en quatre vagues, mais sont repoussés dans leurs tranchées de départ le 23 juillet. Le 24 juillet, nouvel assaut dans la boue et la brume: la crête est enlevée. Dans la nuit les Allemands préparent la contre-offensive et le lendemain soir ils reprennent le Lingekopf; le 27 les Français abandonnent le Barrenkopf, trop exposé. Joffre n'entend pas rester sur cet échec. Il ordonne la reprise le la crête coûte que coûte. Les chasseurs repartent. La lutte est dantesque, souvent au corps à corps. Entre les lignes, les cadavres s'amoncellent au point qu'il faut les arroser de phénol pour combattre l'insoutenable puanteur.

Dans la seule journée du 4 août, plus de 40 000 obus sont tirés, ensevelissant morts et vivants. Les chasseurs s'épuisent. Le 7 août la Landwehr Bavaroise contre-attaque alors qu'un canon Krupp bombarde l'état major français à l'Altenberg, près de la Schlucht. Mais Joffre veut un succès décisif. Le 18 août, les chasseurs repartent et prennent la crête du Schratzmaennele. Ce n'est pas suffisant: le Q.G. ordonne de continuer. Nouvel assaut le 26 août sous un déluge de pluie et d'obus... pour de si maigres résultats que le général Maud'hui stoppe le carnage.

En 36 jours, les chasseurs ont perdu 9 600 hommes. Autant côté adverse. Les Allemands vont profiter de la lassitude française... Le 31 août, une terrible contre offensive est déclenchée utilisant lance-flammes, gaz de combat et aviation, qui aboutit le 9 septembre au décrochement des Français... l'horreur atteint son comble. Début octobre une dernière offensive allemande rétablit en 15 jours le front tel qu'il se présentait avant l'offensive française. Plus question de prendre Munster. L'erreur du Haut Commandement aura coûté des milliers de vies. Le silence se referme sur le "Tombeau des chasseurs".

Info pratique :

MEMORIAL DU LINGE
Col du Linge
Tél. 03 89 77 29 97

Le mémorial du Linge permet, par un circuit fléché partant du collet du Linge, d'emprunter le tracé des tranchées jusqu'au sommet, la cote 986. On y découvre le fortin couvert de rails d'acier et de béton. Les tranchées allemandes sont truffées de postes d'observation d'où on peut apercevoir les tracés des frustes tranchées françaises, à 30 m en contrebas. Plus loin, au Baerenstall et au Wettstein se trouvent les cimetières militaires allemand et français.

LIENS:
http://perso.club-internet.fr/vinny03/gg/121bcp.htm
http://www.abri-memoire.org/linge.php

Les prochaines manifestations

Retour à l'annuaire des sites alsaciens