Script
Lib-expression, le portail | Actualité automobile | Actualité moto | Gagner au loto, keno, euromillions, oxo
Les sites alsaciens
Accueil | Nous contacter
A voir : les villes et villages alsaciens, les sites naturels, antiques et historiques, les châteaux...
Référence : histoire | géographie | tradition | maison alsacienne | gastronomie | vignoble
Venir en Alsace
voyages et séjours
La Landskron au XVIIè. D'après M. Mérian, Topographia Alsatiae.

La Landskron

Dominant le village frontalier de Leymen à 540m d'altitude, la superbe ruine de la Landskron ("Couronne du pays") est la plus belle ruine du Jura Alsacien.

Un premier château est construit par l'évêque de Bâle sur donation d'Henri II l'Oiseleur en 1014. Au XIIIè le nouveau château devient fief du comte de Röteln. Celui-ci se révolte contre son suzerain, Frédéric II de Hohenstaufen qui en personne doit investir le château. En 1267 le burg revient à Henri Münch de Münchenstein. Les Flachslanden, héritiers des Münchenstein en 1444, le rétrocèdent à Rodolphe de Ramstein en 1462. Assiégé et pris par les Suisses en 1466, il revient à Pierre Reich de Reichenstein. Les Reichenstein le renforcent en 1515 et l'adaptent à l'artillerie sur ordre de l'empereur Maximilien I. En 1638, la garnison impériale se rend et le château tombe aux mains de Saxe-Weimar, allié aux Suédois. En 1648, le traité de Westphalie le rend aux marquis de Röteln. Suzerain de droit pour la partie autrichienne, Louis XIV rachète la partie badoise en 1663 et ordonne à Vauban d'en faire un fort inexpugnable. Il devient en même temps prison d'Etat jusqu'à la Révolution.

Investi le 21 décembre 1813 par les Autrichiens, il capitule le 23 après un bref bombardement. Il est détruit une semaine plus tard à coup de mines, hormis le donjon. Au XIXè, L'Etat met en vente la ruine acquise par le Baron de Reinach - Hirtzbach à qui elle appartient encore.

Le château primitif est difficilement lisible, car remanié totalement en 1515 en fort de garnison.

Info pratique :

Les prochaines manifestations

Retour à l'annuaire des sites alsaciens