Script
Lib-expression, le portail | Actualité automobile | Actualité moto | Gagner au loto, keno, euromillions, oxo
Les sites alsaciens
Accueil | Nous contacter
A voir : les villes et villages alsaciens, les sites naturels, antiques et historiques, les châteaux...
Référence : histoire | géographie | tradition | maison alsacienne | gastronomie | vignoble
Venir en Alsace
voyages et séjours
Sélestat

Saint Georges et la ville

A l'emplacement d'une rotonde carolingienne, l'église Saint Georges a été construite du XIIIè au XIVè par les bourgeois voulant surpasser leur seigneur de prieur. Elle sera notablement remaniée au XIXè et est donc un bâtiment assez hétéroclite. Le narthex, très original, s'étend sur toute la largeur de l'édifice. La nef est commencée en 1230 et achevée seulement vers 1300, avec ses chapiteaux au feuillage floral typique du gothique primitif alsacien. Le transept est décoré de fresques du XVè. Le choeur a été achevé en 1422, transformé en crypte au XIXè et il a fallu construire un grand escalier pour accéder au maître-autel. Les vitraux de saint Georges valent toute l'attention: seconde verrière nord du cycle de Catherine d'Alexandrie (1425-30), rose de la porte sud du narthex illustrant le décalogue (1330), verrière centrale de la vie de la Vierge Marie, oeuvre de Max Ingrand (1966). Noter enfin la belle chaire de 1619 réalisée par Jérôme Kruch.

Le square saint Georges, aménagé en musée lapidaire, borde l'ancien Hôtel d'Andlau, résidence de passage des abbesses (XVIIIè). En face, la porte de Strasbourg est la seule des trois restantes, vestige de l'enceinte Vauban construite par Tarade (1679 ss) et dont la Marianne actuelle à détrôné le buste du Roi-Soleil. Non loin, la tour des Sorcières est le seul vestige des remparts médiévaux de 1216 : remaniée en 1390, elle servit de prison aux Sorcières dont les exécutions valurent à la ville une solide réputation... avant de servir d'entrepôt de poudre.

Face à saint Georges, une magnifique porte Renaissance rehaussée de coquilles, de motifs italiens et de médaillons hélas détruits en 1789, donnait sur la résidence des bénédictins d'Ebersmunster édifiée vers 1540. Dans la ruelle du Babil, entre sainte Foy et saint Georges, on admire la façade de la Lieutenance royale, ancien palais des Rathsamhausen, façade du XVè avec un pignon à redents.

Rue de la Bibliothèque, l'ancienne Halle aux Blés de 1843 abrite la célèbre Bibliothèque Humaniste, la seule parvenue à peu près intacte à nos yeux: on peut y suivre l'évolution du livre du VIIè au XVIè.

Info pratique :

Les prochaines manifestations

Retour à l'annuaire des sites alsaciens