Script
Lib-expression, le portail | Actualité automobile | Actualité moto | Gagner au loto, keno, euromillions, oxo
Les sites alsaciens
Accueil | Nous contacter
A voir : les villes et villages alsaciens, les sites naturels, antiques et historiques, les châteaux...
Référence : histoire | géographie | tradition | maison alsacienne | gastronomie | vignoble
Venir en Alsace
voyages et séjours
Mont Sainte Odile : vue sur la plaine d'Alsace. Au second plan, la colline du Bischenberg.

Le Mont Sainte Odile

S'il est un lieu sacré d'Alsace par excellence, c'est le Mont Sainte Odile, "Patronne de l'Alsace". Bien avant que la Sainte ne lui donne son nom, "Altitona" était l'une de ces montagnes légendaires servant à la fois de forteresse, de refuge et de sanctuaire.

Haut lieu de silence, propice au calme et à la paix, symbole de l'Alsace, le mont est une étape incontournable à qui vient dans la région.

Dès l'an mille avant notre ère, ce lieu est occupé et fortifié, ceint d'une muraille, le fameux "Mur Païen" qui sera renforcé plus tard par les Celtes, puis le Romains.

Histoire :

Histoire

Vers 650 naît à Obernai Odile, fille de Bereswinde et d’Adalric-Etichon, puissant duc d'Alsace. Le père voulait un garçon. C'est une fille, débile et aveugle. Courroux du père qui ordonne de la tuer. L'amour maternel salvateur la confie à un couvent. Baptisée, elle retrouve vue, santé et... beauté. Son frère Hugues la ramène au château. Le duc n'apprécie pas, tue son fils et offre sa fille en mariage à quelque riche chevalier. Refus d'Odile qui veut entrer en religion et déclenche à nouveau l'ire paternelle. Il la poursuit, voulant la tuer. Miracle: un rocher s'ouvre pour protéger la malheureuse. Cette fois, le père est vaincu, convaincu. Il cède.

En 670 Adalric fonde l'abbaye de Hohenbourg qu'il dote richement et confie à sa fille. La réputation de la sainte attire les foules de son vivant vers la source bénie dont les eaux guérissent. Avant de mourir en odeur de sainteté, Odile fonde un second monastère à Niedermunster au pied du Mont, chargé de l'accueil des pèlerins malades.

Au XIIè, il faut agrandir abbaye et monastère que les Hohenstaufen dotent encore. Grâce à l’action de l’abbesse Relindis (1147-1167) l’abbaye se réforme et accueille les filles nobles de la région pour y suivre un enseignement d'élite; pour l'éducation de celles-ci Herrade de Landsberg (1125-1195) abbesse de 1167 à se mort, créé une oeuvre majeure, l'Hortus Deliciarum, "Jardin des Délices".
Au XVè l'abbaye décline et perd sa renommée. Les Rustauds viennent y faire pillage en 1525, puis les querelles de la Réforme la déchirent. Elle est fermée en 1546 après un terrible incendie qui ne laisse debout que la chapelle sainte Odile. Les moniales sont dispersées, d'autres passent au luthérianisme.

Le couvent est rouvert en 1661 par les Prémontrés qui relancent le pèlerinage. Mais en 1789 il est déclaré bien national et fermé. L'évêché de Strasbourg le rachète en 1853 et en fait un pèlerinage avec hostellerie. En 1931 est instituée l'adoration perpétuelle pour les hommes.

Info pratique :

PELERINAGE
Pélerinage - Hostellerie
MONT SAINT ODILE
67530 OTTROTT
Tél. 03 88 95 80 53
Fax: 03 88 95 85 96

LIENS:
www.visit-alsace.com/where_is_it/montains_fr_4.html
www.chez.com/tzundel/alsace/stodile/stodile.htm
rpeyre.free.fr/sainteodile/04.html

A voir :

Le monastère
Le Mur païen
Autour du Mont

Les prochaines manifestations

Retour à l'annuaire des sites alsaciens