Script
Lib-expression, le portail | Actualité automobile | Actualité moto | Gagner au loto, keno, euromillions, oxo
Les sites alsaciens
Accueil | Nous contacter
A voir : les villes et villages alsaciens, les sites naturels, antiques et historiques, les châteaux...
Référence : histoire | géographie | tradition | maison alsacienne | gastronomie | vignoble
Venir en Alsace
voyages et séjours
Gustave Stoskopf, le chantre de l'alsacianité et de la résistance à l'occupant.

Brumath

Histoire :

BRUMATH

Nichée aux abords de la forêt de Haguenau; Brumath n'a malheureusement conservé que très peu de traces de son antique et prestigieuse histoire, du temps où sous le nom de Brocomagus, elle fut une importante capitale régionale des Celtes puis des Romains.

Brumath devient dès l'âge de fer un important centre de colonisation celte. Au Vé avant JC s'installent les Triboques et la cité de Brocomagus se développe au point de devenir sous les Romains la capitale civile d'une vaste région, loin devant Strasbourg. Construite sur plan rectangulaire typique des Romains, elle possède son sanctuaire, son forum, ses thermes. Mais elle est dévastée en 354 par les Alamans.

Mérovingiens puis Carolingiens y installent leur palais. Le roi Arnulf donne ce palais en 889 à l'abbaye de Lorch qui y édifie un édifice religieux. Au XIIè le lieu est donné aux Landgrave de Werd qui le cèdent au XIVè aux Lichtenberg. A leur tour, ils le cèdent en partie aux Fénétrange et aux Linange. Un Linange décide de s'approprier en 1389 toute la cité: au cours de l'assaut, elle est totalement détruite par le feu. La ville passe aux Bitche-Deux-Ponts. A leur extinction, les Hanau Lichtenberg reçoivent la ville qui passe immédiatement à la Réforme. En 1592, lors de la "Guerre des Evêques" les Lorrains ravagent Brumath. Elle se relève pour être à nouveau ruinée lors de la guerre de Trente Ans.

Terre française dès 1648, Brumath est repeuplée par des Suisses, et Jean III de Hanau Lichtenberg entreprend de reconstruire le château pour y loger sa fille. Le décès de celle-ci désintéresse les Hanau de la ville. Au château s'installe en 1775 Christine de Saxe, abbesse de Remirmont. Elle y attire en été toute une élite intellectuelle venue de toute l'Europe. Après sa mort en 1782 le château est abandonné. La Révolution se charge de le piller et de le détruire.

Info pratique :

MAIRIE
04, rue Jacques Kablé
67170 BRUMATH
Tél. 03 88 51 02 04
Fax : 03 88 51 83 45

LOISIRS
Plan D'eau: Unitas section voile Brumath.
Tél. 03 88 51 85 38
Equitation
Les écuries de la forêt
203, avenue de Strasbourg
67170 BRUMATH
Tél. 03.90.29.18.88

LIENS:
www.brumath.fr
http://perso.wanadoo.fr/mommenheim/page5.html
www.francaise-de-gastronomie.fr/sites/brumath.htm

A voir :

La ville
Le musée

Les prochaines manifestations

Retour à l'annuaire des sites alsaciens